27 mars 2014 ~ 2 Commentaires

La Grande Aventure exotique

gibus-gris-clair50 Years of the Mini, Goodwood Revival 2009 voiture  

      Gibus              Notre pilote au manche à balai                      Voiture irlandaise  

         palmier

Palmier irlandais au Shopping Centre

                                                                                                  

 

GORET Reine

3, rue du Champ de Betteraves

80999 Trifoully-lès-Amiens

 

Très chère Malika,

Comme tu es ma seule amie ici, je vais te raconter mes dernières vacances extraordinairement exotiques qui remontent à à peine cinq ans et j’ ai bon espoir de reprendre des vacances pour l’ anniversaire des mes 80 ans ce qui ne saurait tarder.

Mon grand amoureux Gibus (à qui je tire mon chapeau!) avait décidé de fêter la rencontre de sa belle au trou normand (c’ est à dire la Catherinette que je suis!) en nous organisant un voyage exotique en pays lointain!

Il est allé chez Carrouf voyages car il avait 12.73€ de bonus sur sa carte Carrouf. Il voulait m’ emmener dans une île exotique, comme il sied à un voyage de noces, alors on lui a proposé des îles dont je ne me souviens plus bien le nom. Y avait « C’est Shell » -sûrement un émirat pétrolier!- ça aurait été bien pour sombrer dans l’ empire d ‘ essence! Y avait Java, mais doit y avoir que des voyous si on y parle Javanais, Y avait Bali  mais je voulais pas être prise pour un manche et ça doit être ancien et moi je préfère l’ aspiriteur, enfin  y avait plein d’ îles mais qu’ est ce que c’ est cher! Je ne comprends pas pourquoi c’ est si cher! Doit y avoir une arnaque car dans les pays chauds, les hôtels n’ ont pas de frais de chauffage!.

Tout bien réfléchi, on a demandé s ‘il n’ existait pas d’ île exotique moins chère , alors ils nous ont proposé l’ Irlande: ça c’ est une bonne affaire! C’ était le voyage le moins cher! Y a une compagnie à bas coût  pour y aller et quel luxe: là bas c’ est tout le pays qui est climatisé! Pas plus de 18°C dehors, même au mois d ‘ août! Au début quand ils ont parlé de compagnie à Bakou j’ ai cru qu’ on allait voyager dans un Tupolev de 40 ans d’ une compagnie russe, mais Carrouf a précisé que c ‘ était pas Bakou dans l’ ex URSS  mais bas coût ou  coût réduit.

Pas plus de 100€ le billet A/R auxquels il suffit de rajouter les frais de voyage en diligence jusqu’ à Beauvais, le supplément fuel , le supplément bagages, les taxes d’ aéroport, la location du siège, la location de la ceinture de sécurité et tout un tas de suppléménts inattendus (si les talons dépassent 5 cms de haut y a un supplément usure moquettes….). La compagnie s ‘ appelle RYENLAIR, car tu ris seulement quand tu es en l’ air, mais tu ris pas du tout au sol quand tu paies des suppléments inattendus, et encore, en l’ air, faut-il n’avoir ni faim, ni soif , ni besoin de se moucher car le paquet de Kleenex est plus cher que l’ A/R, mais c ‘ est idiot de voyager en étant enrhumé, hein?

On est arrivés à Beauvais après deux jours de diligence (en supplément). C’ est déjà dépaysant Beauvais, y a pas de Carrouf , y a qu’Auchan! Et pour la première fois, j’ ai vu un avion. Je vais t’ expliquer à quoi ça ressemble car toi tu voyages en camping car: c’ est comme un gros autobus mais avec trois roues  comme la voiture de Mr Bean: une petite roulette devant et deux grosses roues au milieu. Ce que j’ ai pas compris, c’ est leur façon de transporter les bagages: ils transportaient deux grandes planches à repasser perpendiculairement de chaque côté de l’ habitacle  avec en-dessous deux morceaux de tuyau d’ égout. Ils sont idiots chez RYENLAIR, ils auraient mieux fait de commander un avion avec des barres de toit pour y ranger les planches à repasser et les tuyaux d ‘ égout, ça leur aurait évité de prendre une autoroute aussi large et pleine de rayures blanches…J’ aurais bien voulu  en parler au chauffeur (il était distingué ce chauffeur avec un uniforme et une casquette) mais on m’ a dit qu’ il était interdit de parler au conducteur.

Mon voisin qui est un jaloux m’ a dit qu’ avec tous les suppléments, on aurait peut être payé moins cher  dans une compagnie traditionnelle (c ‘est pas possible car Gibus est un excellent gestionnaire et puis même si on paie cher ce qui paraît donné au départ,  au moins on sait pourquoi on paie….si on a pas fait pipi avant le départ on paie un supplément bagage pour les 25 cl (250 grammes) d’ urine dans la vessie tandis que chez Air France tout le monde paie le même prix quels que soient le poids de leur estomac ou de leur vessie, ce qui est foncièrement injuste. En plus on a eu droit à un jogging gratuit sous la pluie entre l’ aérogare et l’ avion, ce qui n’ est pas offert chez Air France, jaloux va!).

Pendant tout le vol on a eu du beau temps ce qui prouve qu’ il peut faire toujours beau [au-dessus des nuages irlandais], dommage que les planches à repasser gènent la vision latérale! Avant d’ arriver, le commandant m’ a rendu hommage à bord, quand il a annoncé la météo au sol, il s ‘ adressait à moi (« There is a lot of rain »), j’ ai compris  qu’ il disait que Reine est un joli petit lot! (du coup je lui ai laissé un bon pourboire car ils sont mal payés).

En tout cas, en Martinique, ils ont une seule fois du soleil  toute la journée tandis qu’ en Irlande, en une journée, ils ont cent fois du soleil entre les averses. J’ en conclus qu ‘il fait cent fois plus souvent soleil en Irlande qu’ en Martinique.

Une fois sortis de l’ aéroport, on a voulu prendre le bus pour aller à l’ hôtel, alors on s’ est installés sous l’ abribus du trottoir de droite. Un bus est passé et s ‘ est arrêté devant le trottoir d ‘ en face (pas posssible, j’ ai pensé que le conducteur avait bu !) . Le deuxième autobus, pareil alors on a pensé que même si tous les conducteurs étaient bourrés, valait mieux prendre le risque si on voulait pas passer la nuit à l’ aéroport et on a traversé. Un bus est arrivé et quand on l’ a contourné, on a pas trouvé de porte mais le conducteur assis sur le siège passager! Il nous a fait signe  de revenir vers le trottoir et on a vu les portes …. tu ne devineras jamais…. sur le côté gauche du bus! C’ est vrai que les Irlandais  doivent monter des bus importés en kit et comme ils ne doivent pas savoir lire le français, ils montent leurs bus à l’ envers! Même le conducteur qui était assis sur le siège passager avait le volant devant lui, donc même le volant était monté à l’ envers. Ce que j’ ai toujours  pas compris, c’ est que même avec le volant du mauvais côté, quand il le tournait à droite , le bus allait à droite et quand il le tournait à gauche , le bus allait à gauche. Puisque le volant était pas du bon côté, ça aurait du être le contraire, mais ça dépasse mes connaissances mathématiques, faudra que je demande à Tara de m’ expliquer.  

On est partis et le bus s ‘ est mis à doubler tout le long du trajet alors qu’ il n’ y avait aucun véhicule devant lui, c’ est alors que brutalement j’ ai ressenti arriver un drame shakespearien: Gibus et moi allions mourir dans les bras l’ un de l’ autre dans un fracas d’ outre-tombe car un camion arrivait en face et notre chauffeur  ne cherchait pas à se rabattre avant l’ inévitable….. Tu me croiras si tu veux mais il n’ y a pas eu collision, car le chauffeur du camion doublait aussi de son côté et on s’ est miraculeusement croisés par la droite.

Je vais te donner l’ explication de ce phénomène telle que je l’ ai comprise: comme les mécaniciens automobiles irlandais montent tous les véhicules à l’ envers, les chauffeurs ont décidé eux aussi de rouler à l’ envers car c’ était plus rapide de circuler à gauche plutôt que de retourner tous les véhicules chez le constructeur pour les remonter à l’ endroit.

Arrivés à l’ hôtel, impossible d ‘ouvrir la porte, y avait bien une poignée avec ecrit dessus « pull » (pourquoi pas gilet ou veste?). J ‘ ai eu beau pousser très fort ça s ‘ouvrait pas, c’ est le concierge qui nous a ouvert. Ce n’ est que beaucoup plus tard   que j’ ai appris qu’ en anglais « lainage » voulait dire « tirer ».

Comme ça doit être une coutume irlandaise de tout faire à l’ envers et que nous respectons les coutumes indigènes, nous avons fait comme eux: nous avons échangé nos places dans le lit pour éviter un accident de sommeil, nous avons pris l’ ascenseur de droite pour descendre et celui de gauche pour monter (le seul ennui c’ est qu’ en appuyant sur le bouton,c’ était jamais le bon ascenseur qui arrivait et nous devions donc renouveler l’ appel mais ça nous a évité des collisions d ‘ ascenseurs). Tenir la fourchette de la main gauche et la tasse avec l’ anse à gauche passe encore, mais le plus difficile c ‘ était de me maquiller le matin, dos au miroir! 

Pour te dire s ‘ils font tout à l’ envers, ils doivent tuer le cochon la nuit car ils le servent le matin au petit déjeuner : mais les serveurs ne sont pas polis, sur le menu il était écrit « bacon », et en me servant ils disaient: « Madame, belle conne! « . Quel culot ! mais je ne pouvais pas me plaindre car je ne parle pas Anglais.

Même leur métro est à l’ envers: au dessus de l’ escalier qui y mène au lieu du M pour métro y a écrit U. J’ ai d’ abord cru que c ‘ était la lettre « u » mais métro, ça commence pas par un « u » . En fait j’ ai compris que ça devait représenter un tunnel à l’ envers. Un U c’ est un tunnel renversé, donc leurs métros doivent rouler à gauche sur le plafond du tunnel puisqu’ ils font tout à l’ envers. Ca doit être compliqué pour les passagers de voyager assis à l’ envers dans les wagons, ils ont surement un taux d ‘ AVC supérieur au notre à force de voyager la tête en bas!

Nous sommes allés visiter la campagne: c’ est de la lande disent-ils mais il n’ y a pas un seul arbre tellement il y a du vent (je ne comprends pas: chez nous dans les Landes , c’ est plein de pins). A un moment donné un vent japonais a soufflé qui a cassé nos parapluies (je suis sure que ce vent venait du Japon qui ne doit pas être bien loin… Faudra que je demande à Tara si le Japon est proche de l’ Irlande…car il a arraché nos baleines de parapluie et il paraît que seuls les japonais tuent encore les baleines).   

Pas besoin d’ aller au Kenya pour voir des animaux car nous avons aussi vu des bêtes sauvages qui ont des noms qui ressemblent à ceux de la nourriture: des chips, des gauffres et des saucisses (comme ils écrivent mal Français, ils écrivent : « sheeps » , « goats » et « dogs » en oubliant le « hot »). Les chips , c’ est des sortes d ‘antilopes bouclées, un peu comme nos moutons, les gauffres, c’ est des  gazelles qui ressemblent un peu à nos chèvres et les dogs sont des hyènes qu’ on pourrait prendre pour des chiens. On a aussi vu une Caux (comme le pays des vaches normandes mais ils écrivent « cow », comme un cow boy mais sans le boy), c’ est un buffle en plus petit qui ressemble à une vache mais ils en ont peu à cause de leur vent à décorner les boeufs.   

On a même vu un palmier (en pot dans un centre commercial chauffé) dont je t’ enverrai la photo.

Enfin, ça a été un séjour très exotique qui nous a beaucoup changé de notre baie de Somme, même s ‘ils poussent la climatisation de l’ air extérieur un peu trop fort (on avait plus froid que chez nous).

On a vu le soleil des milliers de fois mais on a pas eu le temps de le photographier, les nuages étant trop rapprochés, le temps que l’ appareil fasse la mise au point , il était déjà derrière un nuage.

Au retour, pour notre vol, on a vu au tableau de l’ aéroport   » Delayed » , donc notre avion était délayé. Pas étonnant que, s ‘ ils ne l’ ont pas rangé au garage, toute cette pluie l’ ait délayé, on a donc du attendre qu’ il séche (je te signale au passage que les irlandais ne savent pas conjuguer le participe passé du verbe délayer puisqu’ ils mettent un  » d  » à la fin, mais je crois t’ avoir déjà expliqué qu’ ils parlent très mal Français, il leur manque, contrairement à moi, d’ avoir fait la dictée de Bernard Pivot pour apprendre à écrire correctement la flûte de paon).  

Le voyage de retour s’ est bien passé mais cet avion  aussi transportait des planches à repasser et des tuyaux sur les côtés ce qui masquait la vue sur les beaux nuages irlandais.

Avec tous les suppléments qu’ on a du payer pour le voyage de retour, on a pas pu acheter de souvenirs, il  restait tout juste de quoi payer la diligence entre Beauvais et Amiens. 

Ca ne fait rien j’ ai accroché un vieux pull au-dessus de la poignée de ma porte d ‘entrée pour que les gens sachent qu’ il faut tirer la poignée façon irlandaise.

Voilà le récit de ce voyage si exotique et chaque fois que je vois des moutons, des chèvres, des chiens et des vaches et que j’ achète des pommes chips, ça me rappelle ces animaux irlandais si extraordinaires!

Au Parc de la Tête d ‘ Or, vous pouvez voir des lions et des antilopes mais jamais vous ne pourrez voir des chips comme nous, si ce n’ est dans les friteries. Et puis vos lions ne marchent pas à gauche  et vos conducteurs de bus sont incapables de conduire depuis le siège passager.

Je te conseille donc de faire ce voyage si intéressant, et puis, si à Saint Exupéry vous n’ avez pas RYENLAIR, il paraît qu’ Aer Cunnilingus est aussi une compagnie irlandaise à bas coût.

Ma très chère Malika, je te souhaite de bien emmerder tout le monde en attendant ton prochain voyage à bas coût,  pas Bakou en Azerbaïdjan, mais Bakou à Dublin et n’oublie pas les pulls (ça sert à se protéger de la climatisation extérieure trop puissante et ça sert aussi pour ouvrir les portes).

Gros bisous.

Reine 

2 Réponses à “La Grande Aventure exotique”

  1. Pliée de rire !!!!!!!!!!

    BRAVO et MERCI pour cette bonne lecture

  2. Mdrrrr. Je me doutais qu’elle n’était pas « fufute » mais là… elle fait fort la dame Dico d’Or. j’ai jamais autant ri.


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Story Of Her LIfe |
histoirespourrire |
Simple Plans In forex revie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dinard2014
| Les Burnes Du Net
| Taynoelorc